Soudan: vote du premier budget depuis le retrait de la liste noire américaine

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Soudan a adopté mardi son premier budget depuis le retrait du pays de la liste noire américaine des Etats soutenant le terrorisme, donnant la priorité aux régions qui ont été déchirées par des violences, selon le gouvernement.

"La réunion conjointe du Conseil de souveraineté et du gouvernement a approuvé le budget de la présente année fiscale 2021", a indiqué le conseil dans un communiqué.Celui-ci est "le premier budget depuis la signature de l'accord de paix de Juba (avec les rebelles) et le retrait du Soudan de la liste" noire américaine, a déclaré la ministre des Finances Hiba Ali, citée dans le communiqué.Depuis la destitution par l'armée du président Omar el-Béchir en avril 2019 sous la pression d'un mouvement de contestation, le pays connaît une difficile transition vers des institutions civiles. Le pays est par ailleurs plongé dans une grave crise économique, accentuée par l'épidémie de Covid-19, une inflation galopante et une dette écrasante.Officiellement, le dollar américain s'échange à 55 livres soudanaises mais sa valeur peut atteindre 270 livres aujourd'hui sur le marché noir.Issu d'un accord entre militaires et dirigeants du mouvement de contestation, le gouvernement de transition, en place depuis août 2019, s'efforce de reconstruire l'économie, minée par des décennies de lourdes sanctions américaines et des conflits internes.En décembre, les Etats-unis ont retiré le Soudan de sa liste des Etats soutenant le terrorisme, synonyme de sanctions et d'obstacles aux investissements internationaux."Le Soudan va profiter de toutes les opportunités créées par son retrait de la liste (...) dont l'ouverture au système financier international et l'afflux d'investissements étrangers", a assuré Mme Ali.Les autorités espèrent notamment ramener l'inflation, qui dépasse actuellement 250%, à 95% avant fin 2021.Khartoum a alloué plus de 805 millions d'euros à la consolidation de la paix et au développement des régions marginalisées et touchées par des conflits, a en outre précisé Mme Ali.En octobre, le gouvernement de transition avait signé un accord de paix avec plusieurs groupes rebelles.Par ailleurs, 1,4 milliard d'euros du budget a été attribué au renforcement du système sanitaire fragile, afin de lutter contre le nouveau coronavirus.Depuis des mois, les pharmacies et hôpitaux soudanais font face à une pénurie de médicaments.