Tensions sur le lac Edouard: la marine ougandaise interdit la recherche des corps des Congolais (association)

Par AFP

AFRICA RADIO

Une association des pêcheurs congolais a accusé mardi la marine ougandaise d'avoir interdit la recherche des corps de seize de ses membres disparus depuis dix jours dans le lac Edourad, en marge d'incidents qui ont opposé les forces de sécurité de la République démocratique du Congo à celles de l'Ouganda.

"Nous avons envoyé des plongeurs pour chercher les seize corps de nos membres, mais ils ont été chassés du lac Édouard, les militaires ougandais ont interdit les recherches", a déclaré à l'AFP Jonas Kataliko, président de l'association des pêcheurs de Kyavinyonge, village congolais où ces violences meurtrières se sont déroulées."Il ne nous reste plus qu'à lever le deuil de nos camarades pêcheurs tués sur le lac Édouard par la marine ougandaise dès demain (mercredi)", a-t-il ajouté.Une réunion entre Kinshasa et Kampala est prévue mercredi à Kasese (Ouganda) en vue de la libération de 92 pêcheurs détenus dans des prisons ougandaises, de la démarcation de la frontière lacustre et pour mettre fin aux tensions, selon une source gouvernementale congolaise.Depuis le 7 juillet, des tensions sur le lac Edourad ont fait au moins quatorze morts congolais et ougandais.Vendredi deux cadavres d'Ougandais ont été retirés des eaux du lac Édouard. Aucun cadavre congolais n'a été retrouvé. Seize pêcheurs congolais continuent de manquer à l'appel, selon un responsable local congolais.Les relations entre la RDC et l'Ouganda sont complexes, les deux pays étant en désaccord notamment sur le partage des ressources énergétiques du lac Édouard où des accrochages se sont multipliés depuis le début de cette année.