Tunis demande officiellement à l'Arabie Saoudite l'extradition de Ben Ali

Par La rédaction

TUNIS (AFP)

La Tunisie a officiellement demandé dimanche à l'Arabie Saoudite l'extradition du président déchu Ben Ali, accusé d'être impliqué "dans plusieurs crimes graves" et d'avoir poussé les Tunisiens "à s'entretuer", a annoncé le ministère des Affaires étrangères cité par l'agence officielle TAP.

Selon un communiqué du ministère, "les autorités tunisiennes ont adressé par voie diplomatique une demande officielle aux autorités saoudiennes.Cette demande a (...) pour objet d'extrader le président déchu" Zine El Abidine Ben Ali, qui a fui en Arabie Saoudite le 14 janvier après avoir été renversé par un mouvement de contestation sans précédent.

"Suite à une nouvelle série d'accusations adressées à l'encontre du président déchu, accusations relatives à son implication dans plusieurs crimes graves qui consistent à commettre et à inciter à l'homicide volontaire et à semer la discorde entre les citoyens d'un même pays en les poussant à s'entretuer", la Tunisie a demandé son extradition, selon les termes du communiqué.

La nouvelle série d'accusations "vient s'ajouter à la commission rogatoire émise par les autorités tunisiennes compétentes et adressée auparavant aux autorités judiciaires saoudiennes, dans le cadre d'une action inquisitoire intentée, actuellement, contre le président déchu et son clan".

Cette commission rogatoire concerne "des accusations ayant pour motif la possession de comptes bancaires et de biens immobiliers dans plusieurs pays, dans le cadre des opérations de blanchiment d'argent, acquis par voie illégale ainsi que la tenue et l'exportation illicites de monnaies étrangères", selon le communiqué.