Tunisie: paris interdits et enquêtes après des soupçons de matches truqués

Par AFP

AFRICA RADIO

Enquêtes en cours, interdictions de paris: les soupçons de matches truqués se sont multipliés ces derniers jours en Tunisie alors que de nombreux clubs sont en difficultés financières, après un an de matches sans spectateurs.

L'Autorité nationale des jeux française a annoncé mardi avoir interdit les paris en France concernant un match du championnat de Ligue 1 tunisienne, qui doit opposer mercredi le club de Ben Guerdane au Stade tunisien.Elle n'a pas donné de raison à cette décision publiée sur son site internet.La Fédération tunisienne de football avait récemment annoncé avoir saisi le comité d'éthique après la suspension par des opérateurs tunisiens des paris pour le match Ben Guerdane-Kairouan du 3 avril.Des soupçons de trucage de matches ont déjà visé plusieurs fois l'US Ben Guerdane, un club du sud du pays qui a accédé à la Ligue 1 en 2015 et qui est actuellement classé troisième.Trois hommes soupçonnés de paris truqués ont été inculpés en septembre 2019 par un juge d'instruction de Nice, dans le sud-est de la France.La Française des Jeux, société de jeux d'argent et de paris en France, avait signalé à la justice des paris inhabituels dans des points de vente de la région de Nice, à hauteur de plus de 30.000 euros le 7 avril de cette année-là. Les paris portaient sur une victoire de Ben Guerdane qui s'était concrétisée, selon le quotidien sportif français L'Equipe.La Fédération tunisienne a également demandé une enquête après une rencontre de Ligue 2 le 29 mars entre l'Avenir Sportif de Mohamedia et l'Etoile Sportive de Radès dont le score final de 7-7 a éveillé des soupçons. En particulier, les douze buts marqués pendant la seconde mi-temps.Ces soupçons de trucages apparaissent alors que de nombreux clubs peinent à boucler leur budget en raison de difficultés économiques exacerbées par la pandémie de coronavirus et des restrictions sanitaires qui l'accompagnent. Le championnat tunisien et la Ligue 1 ont été interrompus plusieurs mois et les spectateurs sont interdits de stades depuis la reprise fin 2020.