Un ancien putschiste candidat à la présidence du Nigeria

Par La rédaction

ABUJA (AFP)

Un militaire qui dirigea le Nigeria à la suite d'un coup d'Etat, le général Muhammadu Buhari, a officiellement été désigné mardi par un parti d'opposition pour le représenter lors de la présidentielle prévue en avril.

Déjà candidat malheureux en 2003 et 2007, M. Buhari a été désigné par le Congrès pour un changement démocratique (CPC).

Dans un discours d'acceptation, le général Buhari a estimé que le CPC "offrait la meilleure alternative au parti au pouvoir", le Parti Démocratique du Peuple (PDP).

Buhari fait figure de personnalité non corrompue à la différence de nombreux dirigeants nigérians mais son régime militaire, de 1983 à 1985, a aussi été entaché de violations des droits de l'homme.

Il avait été chassé du pouvoir par un coup d'Etat militaire.

En annonçant sa candidature le 10 décembre dernier, il avait promis de lutter contre la corruption, "de faire que les dirigeants aient à rendre des comptes au peuple qui les a élus et de revenir aux valeurs de leadership basées sur le service et le sacrifice".

Du côté du Parti Démocratique du Peuple, l'actuel président Goodluck Jonathan et l'ex vice-président Atiku Abubakar se disputent la nomination du PDP qui devrait intervenir le 13 janvier.