Un humanitaire somalien enlevé près de Mogadiscio

18 juillet 2010 à 17h31 par La rédaction

MOGADISCIO (AFP)

Des inconnus armés ont enlevé dimanche près de Mogadiscio un travailleur humanitaire somalien travaillant pour une organisation de l'ONU spécialisée dans le déminage, ont déclaré dimanche des responsables et des témoins.

Said Moalim Bashir, qui était employé localement par Mine Action, a été enlevé alors qu'il se rendait dans la capitale somalienne depuis Teredishe, une banlieue où vivent des déplacés.

"Nous avons été informés de son enlèvement aujourd'hui (dimanche), après la libération de son chauffeur qui avait apparemment été retenu avec lui.Nous ne savons pas où il se trouve mais nous avons confirmé qu'il était retenu en otage par des gens armés", a déclaré un responsable local de Mine Action, sous couvert d'anonymat.

Un membre de la famille, Abdukar Mohamed, a confirmé à l'AFP que la voiture du travailleur humanitaire avait été interceptée et qu'on ne savait pas où il avait été emmené ni ce qu'il était devenu.

Ses ravisseurs n'ont pas pris contact avec la famille, a-t-il ajouté, se disait très inquiet du sort de son parent.

Les insurgés islamistes des shebab qui contrôlent une grande partie de la Somalie et de sa capitale ont interdit en décembre 2009 les activités de Mine Action dans le sud du pays, au motif qu'elle aurait notamment "incité (...) à la rébellion contre l'administration islamique".

Sous l'influence croissante de jihadistes étrangers, les insurgés radicaux shebab se font de plus en plus menaçants sur les rares organisations humanitaires internationales opérant encore en zone islamiste, dans le centre et le sud de la Somalie.