Vie de meuf, site web contre le sexisme au quotidien

9 mai 2011 à 10h50 par La rédaction

Femmes, à vos claviers ! Sur le modèle du site [www.viedemerde.fr->http://www.viedemerde.fr/], où les internautes racontent les petits malheurs de leur vie quotidienne, il est désormais possible de partager sur le blog [Viedemeuf.fr->http://www.viedemeuf.blogspot.com/] toutes les discriminations dont vous êtes victimes au quotidien.L'objectif du site, mis en ligne à l'initiative du réseau « Osez le féminisme », est clairement affiché en page d'accueil : « mettre en lumière les inégalités femmes - hommes qui persistent dans notre société. »Et quand on voit le nombre de contributions, on se dit qu'effectivement, la parole avait besoin d'être libérée... Remarques misogynes, exemples de discriminations... Ces témoignages montrent que le sexisme « ordinaire » a encore de beaux jours devant lui.A. s'indigne : « Lors d'un repas de famille j'explique que j'aime beaucoup cuisiner. Mon grand père très sérieux s'exclame : C'est bien, tu trouveras un bon mari ! ». Camille, elle, raconte : « Il y a deux ans, j'ai postulé pour une grande école d'art. Plus de 2000 demandes, 60 places, mais j'avais mes chances par un excellent dossier scolaire.L'école m'a clairement dit au téléphone "A dossier équivalent, on prend un garçon !" Je n'ai pas été retenue, arrivée 80eme. Si j'avais été un garçon, est ce que j'aurais été prise ? » Certaines contributions ne manquent pas d'humour, comme celle qui note que « chez Conforama, les fers à repasser s'appellent "Léa", et les meubles TV s'appellent "Léo"... » La gent masculine n'est pas pour autant clouée au pilori. D'ailleurs, certains hommes prennent la parole pour raconter des anecdotes. Ainsi, Nico se souvient que pendant son stage dans une étude notariale, certains clients lui demandaient de confirmer ce que leur disait une femme qui a cinq ans d'études de plus que lui et six ans d'expériences.Au-delà du simple défouloir, cette collecte de témoignages provoquera peut-être une prise de conscience. C'est du moins ce qu'espèrent les créateurs du blog : « Nous entendons encore parfois : « les droits des femmes, c'est gagné », « le féminisme, c'est du passé ». Il suffit de faire un tour sur le site viedemeuf pour prendre conscience que la bataille pour l'égalité entre les femmes et les hommes est loin d�??être terminée ». Le réseau Osez le féminisme rappelle des chiffres marquants : en 2011, en France, les femmes gagnent en moyenne 27% de salaire de moins que les hommes, assument 80% des tâches ménagères, représentent 18,5% des députés, et constituent 85% des travailleurs précaires.Clémence Mortier