Washington confirme une aide financière au Soudan

Par AFP

AFRICA RADIO

Les Etats-Unis ont confirmé vendredi avoir fourni une aide financière de 1,15 milliard de dollars au Soudan pour l'aider à rembourser sa dette envers la Banque mondiale, apportant ainsi leur soutien au gouvernement de transition soudanais.

"C'est un pas important vers la normalisation des relations du Soudan avec la communauté internationale et cela va accélérer les efforts en faveur de l'effacement de la dette dans le cadre de l'initiative en faveur des pays pauvres et très endettés", a déclaré le Trésor américain dans un communiqué.Cette facilité de financement, octroyée jeudi, "ne coûtera rien aux contribuables américains", a-t-il assuré.Selon la secrétaire au Trésor Janet Yellen, "le gouvernement de transition soudanais dirigé par des civils mérite que l'on reconnaisse ses réformes difficiles mais nécessaires pour rétablir le contrat social avec les Soudanais".Un accord de principe sur cette aide financière avait été conclu début janvier à Khartoum par l'ex-secrétaire au Trésor Steven Mnuchin."Cette initiative va permettre au Soudan d'avoir de nouveau accès à plus d'un milliard de dollars de financements annuels de la part de la Banque mondiale pour la première fois en 27 ans", avait alors souligné le ministère soudanais des Finances.Cette aide s'inscrit dans le cadre d'un rapprochement spectaculaire entre les Etats-Unis et le Soudan depuis la chute du régime autoritaire d'Omar el-Béchir en 2019, sous la pression de la rue.Avant de quitter la Maison Blanche, l'ex-président américain Donald Trump a retiré fin 2020 le Soudan de la liste noire américaine des pays soutenant le terrorisme, synonyme pendant des décennies de sanctions et d'obstacles aux investissements internationaux.De son côté, Khartoum a accepté, sous la pression de Washington, de normaliser ses relations avec Israël.Le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale ont confirmé dans un communiqué séparé vendredi que le Soudan était désormais éligible à l'aide au titre de l'Initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), qui permet d'alléger la dette d'un pays pauvre."Les pays doivent satisfaire à certains critères, s'engager à réduire la pauvreté par des réformes", explique le FMI sur son site. "Au stade initial, le FMI et la Banque mondiale offrent un allégement intérimaire de la dette et, lorsque le pays a respecté ses engagements, un allègement intégral de sa dette".Les deux institutions financières ont précisé que la dette du Soudan était estimée à 49,8 miliards de dollars fin 2019.C'est "un moment historique", a commenté Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI.Le premier ministre soudanais Abdallah Hamdok a souligné que ce retour de l'aide de la part des institutions internationales était "une forte reconnaissance (...) des progrès remarquables du Soudan en matière de réformes économiques, qui ouvrent la voie à une réduction durable de la pauvreté et à une croissance économique".Cela "mettra le Soudan sur la voie (...) d'une relance économique et d'un développement inclusif", a commenté de son côté le président de la Banque mondiale, David Malpass.