Ouganda: au moins 17 personnes mortes après avoir bu du gin frelaté

AFRICA RADIO

26 août 2022 à 15h36 par AFP

Au moins 17 personnes sont mortes et plusieurs autres ont été hospitalisées après avoir bu du gin frelaté vendu dans un stand en bord de route dans le nord de l'Ouganda, a-t-on appris vendredi auprès des autorités.

Les victimes, recensées dans la ville d'Arua, avaient consommé un gin local connu sous le nom de City 5 qui contenait du méthanol, une forme toxique d'alcool parfois utilisé comme antigel, a indiqué à l'AFP le chef de l'Office national ougandais de normalisation (UNBS), David Livingstone Ebiru. "L'échantillon saisi par la police au stand où les produits étaient vendus a montré que l'alcool avait été frelaté avec un niveau excessif de méthanol", a-t-il dit. "Il est probable que les auteurs ont délibérément et illégalement utilisé du méthanol comme alternative bon marché pour augmenter la puissance du gin City 5, au lieu de l'éthanol qui est communément utilisé dans la fabrication des boissons alcoolisées", a-t-il ajouté. La police a arrêté quatre suspects, dont le fabricant du gin et le propriétaire du stand, et fermé le site de production de cet alcool. De nombreuses personnes trouvent la mort chaque année en Ouganda après avoir bu de l'alcool frelaté. En juin 2017, onze personnes sont mortes dans un township de Nansana après avoir bu du gin trafiqué.