RDC : fin de la visite du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken

AFRICA RADIO

10 août 2022 à 16h51 par AFP

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a quitté mercredi la République démocratique du Congo après un séjour d'un jour dans le cadre de sa tournée africaine, selon la présidence congolaise.

Le chef de la diplomatie américaine a quitté Kinshasa après avoir rencontré le Premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde et des membres de la société civile. "Son avion a décollé à 16H19 (15H19 GMT), selon l'ambassade des États-Unis à Kinshasa. Les deux hommes "ont discuté de l'importance d'organiser et de tenir des élections libres et équitables comme prévu en 2023", indique un compte rendu du Département d'État. M. Blinken a noté que l'agence américaine de coopération USAID "mobilisera 10 millions de dollars supplémentaires pour promouvoir la participation politique pacifique et la transparence lors des élections, ce qui porte le soutien total des États-Unis aux élections en RDC à 23,75 millions de dollars", a-t-on ajouté. MM. Blinken et Sama ont également discuté "de la promotion du respect des droits humains, de l'amélioration du climat d'investissement, de la protection de l'environnement, de la lutte contre la corruption et de la sécurisation des chaînes d'approvisionnement en minéraux essentiels nécessaires à la transition mondiale vers des formes d'énergie plus propres". Le secrétaire a également souligné le partenariat étroit et de longue date entre les États-Unis et la RDC en matière de santé mondiale, notamment en ce qui concerne la lutte contre les épidémies d'Ébola, et de production alimentaire durable, selon ce communiqué. Arrivé mardi à Kinshasa, M. Blinken a rencontré le même jour le président Félix Tshisekedi et a ensuite tenu une conférence de presse conjointe avec le ministre congolais des Affaires étrangères Christophe Lutundula. Le chef de la diplomatie américaine avait alors fait part des préoccupations des États unis sur des informations "crédibles" qui font état d'un soutien apporté par le Rwanda à la rébellion Mouvement du 23 mars (M23) dans l'est de la RDC. "Nous sommes très préoccupés par les informations crédibles selon lesquelles le Rwanda a soutenu le M23", a-t-il dit. Le M23 est une ancienne rébellion à dominante tutsi vaincue en 2013, qui a repris les armes en fin d'année dernière en reprochant à Kinshasa de n'avoir pas respecté des accords sur la démobilisation et réinsertion de ses combattants. Kinshasa accuse Kigali de soutenir cette rébellion, ce quelle Rwanda dément. M. Blinken doit se rendre dans ce pays, dernière étape de sa tournée africaine.