RDC : le président Tshisekedi confirme le choix controversé du président de la commission électorale

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président congolais Félix Tshisekedi a annoncé vendredi avoir décidé de confirmer le choix controversé de Denis Kadima au poste du président de la stratégique commission électorale malgré l'opposition de l'épiscopat en République démocratique du Congo.

"J'ai décidé de signer l'ordonnance désignant les membres du nouveau bureau de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante). J'exhorte vivement ces derniers à oeuvrer pour l'organisation d'élections libres, démocratiques et transparentes dans le délai constitutionnel", a déclaré le chef de l'État dans une allocution à la télévision publique RDC. Samedi dernier, l'Assemblée nationale avait entériné la désignation de M. Kadima, un proche du président Tshisekedi, comme président de la Ceni par six des huit confessions religieuses. En RDC, la loi charge les huit confessions religieuses reconnues de désigner par consensus le président de la Ceni, un choix qui doit ensuite être entériné par l'Assemblée nationale, avant la nomination officielle par le chef de l'État. L'Église catholique, dont se revendique 40% de la population et l'Église du Christ au Congo (ECC), principale fédération protestante, se sont opposées à cette nomination de M. Kadima, soupçonné de corruption. La prochaine présidentielle est supposée se tenir fin 2023.