Sénégal : Le procès en appel de l'opposant Barthélémy Dias de nouveau repoussé

Par Karidja Konaté /Africa Radio Abidjan

B.Dias

Depuis plusieurs semaines, la tension monte au Sénégal, à l’approche du scrutin local du 23 janvier. Le procès de Barthélémy Dias, opposant au pouvoir a été repoussé au 2 mars 2022.

Le tribunal en charge de l’affaire Dias a renvoyé ce mercredi le procès en appel du candidat à la mairie de Dakar. Dès le matin, policiers et gendarmes ont été déployés en nombre à Dakar, particulièrement autour du palais de justice où les entrées étaient filtrées.

 A la demande d'un avocat d'un prévenu, "Je renvoie le procès au 2 mars", a déclaré mercredi le président de l'audience de la Cour d'appel Mbaye Guèye, en présence de Barthélémy Dias. Ce dernier a affirmé à la sortie du tribunal, qu’il n'y aura jamais de procès parce que dans cette affaire, "il n'y a pas d'agresseur et il n'y a pas de commanditaire", selon Dakaractu.

Maire de Mermoz-Sacré-Coeur, une commune de Dakar, Barthélémy Dias devait répondre en appel avec d'autres prévenus de la mort en 2011 d'un lutteur, Ndiaga Diouf, décrit par l'opposition comme un nervi du régime. Il avait été abattu par balle dans un contexte de violence politique. M. Dias, jugé avec une douzaine d'autres prévenus, avait été condamné en 2017 à deux ans de prison, dont six mois ferme, couverts par la détention provisoire pour "coups et blessures volontaires". Le procès en appel a plusieurs fois été renvoyé depuis.
 
L'arrestation de Barthélémy Dias le 10 novembre alors qu'il se rendait au tribunal, en compagnie du principal opposant Ousmane Sonko, avait déclenché des heurts entre les forces de l'ordre et des partisans de l'opposition.

Voir aussi