Somaliland: le mandat du président prolongé par un conseil d'anciens

AFRICA RADIO

1er octobre 2022 à 16h21 par AFP

Un puissant conseil d'anciens de la région séparatiste somalienne du Somaliland a prolongé samedi le mandat du président, quelques jours après le report de plusieurs mois de l'élection présidentielle prévue pour le 13 novembre.

Les Guurti, conseil d'anciens non élus représentant les tribus traditionnelles et formant la chambre haute du Parlement de la région, ont annoncé avoir prolongé de deux ans le mandat du chef de l'Etat Muse Bihi. "Sur les 74 membres siégeant à cette session, 72 ont voté en faveur de l'extension du mandat", a déclaré le président du conseil, Suleiman Mohamud Adan. Muse Bihi avait été élu président de cette République autoproclamée de la Corne de l'Afrique en novembre 2017, pour cinq ans. Une nouvelle élection devait se tenir le 13 novembre, mais le président de la commission nationale électorale, Muse Yusuf, a annoncé le 24 septembre qu'elle ne pouvait se tenir à la date prévue pour des "raisons techniques et financières". La commission n'a pas précisé de nouvelle date, affirmant seulement qu'il y aurait "un délai de neuf mois à compter du 1er octobre 2022". L'opposition s'était dite auparavant préoccupée que le gouvernement traîne des pieds dans les préparatifs du scrutin. Et plusieurs personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées début août, après que la police a tiré sur des manifestants antigouvernementaux dans plusieurs villes, selon des membres de partis d'opposition et des témoins. Ancien territoire britannique, le Somaliland a déclaré son indépendance de la Somalie en 1991, un acte non reconnu par la communauté internationale. Cette région de 4,5 millions d'habitants est restée depuis lors pauvre et isolée. Mais elle a connaît une relative stabilité alors que la Somalie a été ravagée par des décennies de guerre civile et d'insurrection islamiste.