Tchad : Un soldat porté disparu après des affrontements entre l’armée centrafricaine et des rebelles

Par Karidja Konaté /Africa Radio Abidjan

Soldats tchadiens

Un soldat tchadien est porté disparu depuis vendredi suite à des affrontements entre l’armée centrafricaine voisine et des rebelles. L’ annonce a été faite ce lundi par le porte-parole du gouvernement tchadien, Abderaman Koulamallah.

"Il y a eu des échanges de tirs entre des rebelles et des forces centrafricaines au niveau de la frontière et un de nos soldats est porté disparu", a annoncé Abderaman Koulamallah. Il a précisé qu'une enquête était en cours.

Une source anonyme citée par l’AFP, a par ailleurs indiqué que les affrontements avaient eu lieu dans le Mandoul, au sud du Tchad.

La Centrafrique qui est régulièrement attaquée par des rebelles, accuse son voisin du nord. Elle reproche à N'Djamena sa passivité.

De son côté, le Tchad avait accusé l'armée centrafricaine d'avoir tué six de ses soldats, dont cinq "enlevés et exécutés", dans l'attaque d'un poste frontalier sur son territoire. N'Djamena avait alors qualifié cette attaque de "crime de guerre".

Depuis 2020, les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) mènent des attaques contre la capitale centrafricaine en vue de prendre le pouvoir par la force en faveur de l’ancien président François Bozizé. 

Pour rappel, les forces tchadiennes formaient le plus important contingent de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (Misca) de décembre 2013 à mi-avril 2014, date de leur retrait prématuré à la suite d'accusations d'exactions. 

Le Tchad, grâce à son armée considérée comme la plus puissante de la région, est vu comme un pays-clé dans la guerre contre les jihadistes au Sahel.