Tunisie/Covid-19: couvre-feu nocturne prolongé de deux semaines

AFRICA RADIO

26 janvier 2022 à 20h06 par AFP

Le gouvernement tunisien a annoncé mercredi la prolongation pour deux semaines supplémentaires d'un couvre-feu nocturne imposé depuis le 13 janvier, face à la reprise fulgurante de l'épidémie de Covid-19 dans le pays.

Lors d'une réunion du conseil des ministres, le gouvernement a décidé d'étendre "pour deux semaines supplémentaires", les mesures prises "en réponse à l'évolution de la situation pandémique" et après "examen des recommandations du conseil scientifique", a annoncé le gouvernement par communiqué. Un couvre-feu est en place de 22H00 (21H00 GMT) jusqu'à 5H00 (4H00 GMT) et tous les rassemblements publics ou manifestations "dans des espaces ouverts ou fermés" sont "reportés ou annulés". La Tunisie a aussi décidé d'intensifier "les opérations de vaccination" et de veiller à ce que la population effectue ses doses de rappel. Les contrôles sanitaires aux frontières sont également renforcés, avec des tests systématiques sur les personnes entrant dans le pays. Enfin, le gouvernement appelle à mieux respecter les gestes barrière comme le port du masque, la distanciation physique et l'aération des espaces fermés. Depuis le 22 décembre, la Tunisie a mis en place un pass vaccinal pour l'accès aux bâtiments publics et aux centres commerciaux. Il est censé s'appliquer aussi dans les cafés et restaurants mais beaucoup ne le font pas respecter. Après un rythme de 100 à 200 nouveaux cas par jour en décembre, la Tunisie a vu les contagions exploser depuis début 2022 à environ 9.000 nouveaux cas par jour. Le 24 janvier, le ministère de la Santé a annoncé 9.706 nouveaux cas en 24 heures et un taux de positivité des tests de près de 32%. Le ministère a aussi annoncé 17 nouveaux décès portant le total depuis le début de la pandémie à 26.051. Au pic de l'épidémie de Covid-19 fin juillet 2021, le pays comptabilisait plus de 200 décès quotidiens. La Tunisie avait réussi à contrôler la situation grâce à une campagne de vaccination massive, qui patine dernièrement. Seulement 6,2 millions de personnes sont complètement vaccinées, soit 53% de la population, selon le centre de recherche sur le Covid-19 de l'Université Johns Hopkins.