Forum Investir en Afrique 2024

Aïssa Diaby : "C'est une consécration pour Mati Diop"

La Berlinale, le festival international du film de Berlin a sacré ce samedi 24 février, Mati Diop pour son documentaire "Dahomey". La réalisatrice franco-sénégalaise y aborde la question de la restitution par les anciennes puissances coloniales d'oeuvres d'art volées en Afrique. On en parle avec la réalisatrice Aïssa Diaby.

berlinale

26 février 2024 à 17h07 par Salah-Eddine Gakou

La Berlinale, le Festival international du film de Berlin a sacré ce samedi 24 février, Mati Diop pour son documentaire "Dahomey". La réalisatrice franco-sénégalaise y aborde la question de la restitution par les anciennes puissances coloniales d'oeuvres d'art volées en Afrique. 

Le jury de la 74ème édition du festival était présidé par l'actrice Lupita Nyong'o, première personnalité noire à occuper ce poste.

"En tant que Franco-Sénégalaise, cinéaste afrodescendante, j'ai choisi d'être de ceux qui refusent d'oublier, qui refusent l'amnésie comme méthode", a déclaré Mati Diop en recevant son prix. "Je suis solidaire des Sénégalais qui se battent pour la démocratie et la justice", a-t-elle ajouté, avant d'afficher également sa "solidarité avec la Palestine".

C'est le deuxième film africain à recevoir l'Ours d'or après le sud-africain "U-Carmen e-Khayelitsha" de Mark Dornford-May en 2005. 

Aïssa Diaby, réalisatrice et déléguée générale du Festival international du Film de Conakry, "Ciné’Nomade" a répondu aux questions de Salah-Eddine Gakou