Forum Investir en Afrique 2024

Après une messe de Pâques perturbée, un "corridor" pour éléphants envisagé en RDC

L'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) a exprimé mardi son intention de créer un "corridor écologique" pour éléphants dans une zone habitée du sud-ouest de la République démocratique du Congo, après l'irruption d'un pachyderme dans l'enceinte d'une paroisse catholique le jour de Pâques.

AFRICA RADIO

19 avril 2022 à 18h36 par AFP

Cela faisait "trois jours que l'animal était signalé dans cette contrée du Kongo-Central", a indiqué à l'AFP Ferdinand Tshikala Etshindo, administrateur du territoire de Lukula. "C'est le jour de Pâques qu'il a surpris les fidèles à l'extérieur de l'église" Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, dans le diocèse de Boma et provoqué la panique, a-t-il ajouté, confirmant des informations de la presse congolaise. Dans la confusion, l'éléphant a blessé d'un coup de défense à l'abdomen un jeune homme d'une vingtaine d'années, a encore dit M. Tshikala Etshindo. Le blessé a été admis à l'hôpital de Lukula, a pu constater au lendemain de l'accident un correspondant de l'AFP, lors d'une visite sur place du gouverneur de la province, Justin Luemba Makoso. On doit faire de "cette irruption d'éléphant dans la cité une source de revenus, en créant des corridors écologiques", a déclaré aux médias Arthur Kalonji, un directeur de l'ICCN (organisme public qui gère les parcs nationaux en RDC), dépêché à Lukala par les autorités de Kinshasa pour suivre cette affaire d'éléphant en divagation. Avec ce couloir écologique, "il sera question de mettre en place une zone dans laquelle l'éléphant sera protégé et entretenu notamment par la plantation de cultures que l'animal adore", a-t-il détaillé. Former les experts, sensibiliser la population sur "le comportement à adopter face à cet animal inoffensif, par exemple en évitant les bruits là où il est, et surtout, ne pas le menacer", a ajouté M. Kalonji. "Ce corridor écologique sera encadré, ce qui permettra aux visiteurs de voir les éléphants, moyennant paiement", a-t-il conclu. En mai 2021, un autre éléphant avait surgi dans la même contrée sans faire de victime, a rappelé le gouverneur Luemba Makoso.