Cameroun: libération d'un prêtre enlevé dimanche en zone anglophone

2 septembre 2021 à 12h06 par AFP

AFRICA RADIO

Un prêtre camerounais, enlevé dimanche par des séparatistes dans le Sud-Ouest du Cameroun, une des deux régions anglophones en crise, a été libéré, a appris jeudi l'AFP de son diocèse.

"Après trois jours de captivité, nous sommes heureux d'annoncer que notre frère, prêtre, Mgr Julius Agbortoko, a été libéré sans qu'aucune rançon ne soit payée", a écrit le diocèse de Mamfe dans un communiqué. Les rebelles séparatistes anglophones armés se livrent fréquemment à des rapts, y compris de personnalités, qui aboutissent d'ordinaire à la libération relativement rapide des otages, contre rançon ou au terme de négociations. Le vicaire général de la paroisse de Mamfe avait été kidnappé dimanche par "de jeunes gens qui se sont identifiés comme des combattants séparatistes". Ceux-ci avaient réclamé une rançon de 20 millions de francs CFA (environ 30.000 euros), selon le diocèse. Dans son communiqué, le diocèse ne donne aucune indication sur les raisons pour lesquelles les ravisseurs ont finalement libéré l'otage sans le paiement d'une quelconque rançon. Dans les deux régions Sud-Ouest et Nord-Ouest, où vit l'essentiel de la minorité anglophone d'un pays majoritairement francophone dirigé par l'indéboulonnable Paul Biya, 88 ans, les groupes armés et les forces de sécurité dépêchées par Yaoundé s'affrontent dans un conflit sanglant. Les deux camps sont régulièrement accusés par les ONG internationales de crimes contre des civils. Les églises sont aussi parfois prises pour cible. La semaine dernière, une fidèle a été tuée et un pasteur blessé par balles lors d'un culte dans le Nord-Ouest.