Congo: la force publique vote en avance pour les législatives

AFRICA RADIO

4 juillet 2022 à 14h51 par AFP

Les forces de défense et de sécurité votaient lundi par anticipation au Congo-Brazzaville pour les élections locales et législatives du 10 juillet, qui devraient permettre au parti au pouvoir de conserver sa mainmise sur les deux chambres du Parlement.

Coiffés de leurs bérets, arborant leurs uniformes, les policiers, gendarmes et militaires ont commencé à se présenter très tôt le matin dans les bureaux de vote pour glisser leurs bulletins dans les urnes, a constaté un journaliste de l'AFP. Le nombre d'agents de la force publique n'a pas été précisé par la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), mais ils font partie des près de 2,9 millions d'électeurs officiellement enregistrés. Le reste de la population est attendu aux urnes le 10 juillet, pour élire 151 députés devant siéger à l'Assemblée nationale et plusieurs listes de conseillers locaux. Ces derniers sont des grands électeurs qui, à leur tour, éliront les 72 Sénateurs qui composent la première chambre du Parlement. Un second tour doit avoir lieu pour les législatives, mais sa date n'a pas encore été annoncée. Ancien parti unique, le Parti congolais du travail (PCT) du président Denis Sassou Nguesso, 79 ans dont près de 38 au pouvoir, compte 101 députés dans l'assemblée sortante et part favori. "Nous voulons (désormais) avoir 101 députés et plus, pour donner une majorité confortable au président de la République", assure Parfait Iloki, porte-parole du PCT. Le taux de participation est un autre enjeu de ces élections. Ces dernières années, les Congolais désertent les urnes le jour du vote.