Des pêcheurs retournent en Iran des années après leur rapt en Somalie

AFRICA RADIO

25 décembre 2022 à 11h51 par AFP

Quatorze pêcheurs iraniens détenus en Somalie par les islamistes radicaux shebab, certains depuis huit ans, sont rentrés chez eux, ont annoncé dimanche les médias locaux.

Les pêcheurs avaient été enlevés dans les eaux internationales près de la Somalie et ont été relâchés après "de longues négociations" impliquant "des responsables gouvernementaux iraniens et des chefs tribaux somaliens", a rapporté l'agence de presse ISNA. Ils ont été accueillis lors d'une cérémonie à l'aéroport international Imam Khomeini de Téhéran samedi soir, avant d'être transportés jusqu'à leur ville natale de Chabahar, dans le sud du pays, a ajouté l'agence. Leur libération intervient près d'un mois après que la police somalienne eut déclaré avoir découvert 20 étrangers - 14 Iraniens et six Pakistanais - à la lisière d'un territoire contrôlé par le groupe extrémiste, une filiale d'Al-Qaïda qui compte des combattants étrangers dans ses rangs. La police somalienne avait affirmé que certains avaient été enlevés par les shebab en 2014, tandis que d'autres avaient été enlevés sur la côte sud de Harardhere à la mi-2019. Elle n'avait fourni aucun détail sur la façon dont ils avaient été libérés. Les shebab qui contrôlent des pans entiers de la Somalie rurale, tentent de renverser le gouvernement central depuis 15 ans, finançant leur insurrection par des activités criminelles, notamment des enlèvements et des rançons. La Somalie est également en proie à la piraterie depuis des années, bien que les attaques contre des navires maritimes au large des côtes aient fortement diminué ces dernières années, après avoir culminé à 176 en 2011. En 2020, trois pêcheurs iraniens, considérés comme les derniers otages détenus par des pirates somaliens, ont été libérés après cinq ans de captivité.