Eswatini: une personne abattue pendant une manifestation

13 octobre 2021 à 18h36 par AFP

AFRICA RADIO

Une personne a été abattue mercredi au cours d'une manifestation organisée par des opérateurs de minibus privés réclamant des réformes politiques dans le petit royaume d'Eswatini, a constaté un journaliste de l'AFP.

La police a confirmé que des affrontements ont eu lieu dans la petite ville de Malkerns, à 20 km à l'ouest de Manzini, la plus grande ville du pays. "Oui, un homme a été abattu à Malkerns après qu'un groupe de manifestants a arrêté un camion transportant du sable et l'a utilisé pour bloquer (une) route", a déclaré le commissaire général de la police, William Tsintsibala Dlamini. "Des policiers armés ont tenté de les raisonner mais ils ont été la cible de jets de pierres et c'est à ce moment-là que l'un des manifestants a été abattu", a-t-il déclaré devant des journalistes. Cette manifestation est la dernière en date dans la dernière monarchie absolue d'Afrique, anciennement connue sous le nom de Swaziland, où les élèves boycottent les cours et organisent des manifestations discrètes depuis un mois, provoquant le déploiement de soldats et de policiers. Les écoliers et lycéens réclament principalement la libération de deux manifestants prodémocratie arrêtés plus tôt cette année, ainsi que de meilleures conditions d'études et l'éducation gratuite. La société civile et l'opposition ont organisé en juin des manifestations dans les villes de Manzini et Mbabane, qui ont débouché sur des pillages de magasins et de propriétés, dont certaines appartenant à l'intransigeant roi Mswati III. Au moins 27 personnes ont été tuées lors de heurts entre la police et des manifestants lors de ces protestations parmi les plus violentes de l'histoire de ce pays d'Afrique australe.