Gambie: l'adversaire du sortant Barrow conteste sa victoire présidentielle

Par AFP

AFRICA RADIO

Le parti de l'opposant gambien Ousainou Darboe a annoncé avoir demandé mardi à la Cour suprême d'annuler la réélection proclamée du sortant Adama Barrow à la présidentielle, accusant ce dernier de multiples irrégularités dont l'achat de voix.

Adama Barrow, dont l'accession à la présidence il y a cinq ans avait mis fin à plus de 20 années de dictature, a été déclaré vainqueur par la commission électorale de la présidentielle du 4 décembre avec environ 53% des voix, contre environ 27% pour le principal de ses cinq concurrents, Ousainou Darboe. La présidentielle se joue à un tour en Gambie. M. Darboe avait avant même la proclamation des résultats exprimé avec deux autres candidats son intention de les contester, sans spécifier les raisons. Son parti, l'UDP (United Democratic Party), a saisi la Cour suprême mardi. Dans son recours, elle accuse M. Barrow ou ses partisans d'avoir distribué de l'argent ou des cadeaux dans différents villages. Elle affirme que le parti de M. Barrow, le NPP (National People's Party), a infiltré la commission électorale. Elle dénonce la participation de non-Gambiens à l'élection ainsi que différentes irrégularités dans les opérations de vote et de décompte. Dans un communiqué, l'UDP appelle ses supporteurs au calme et assure de son engagement à recourir "exclusivement à des moyens pacifiques" pour régler les contentieux électoraux. La communauté internationale a signalé qu'elle serait attentive à l'acceptation ou la contestation par les perdants des résultats officialisés par la commission, comme un indicateur des progrès accomplis par cette jeune démocratie en transition.