Kenya: colère après des propos tenus sur Fox News concernant les électrices enceintes

AFRICA RADIO

7 juillet 2022 à 16h36 par AFP

Une présentatrice star de la chaîne américaine Fox News a déclenché la colère au Kenya en suggérant que les femmes enceintes ne pouvaient pas voter dans ce pays d'Afrique de l'Est qui s'apprête à tenir ses élections.

Cette semaine au cours d'un débat dans l'émission satirique "Gutfeld", la présentatrice Emily Compagno a critiqué un tweet de la chanteuse américaine Katy Perry, où celle-ci affirmait à propos de l'avortement que "les femmes aux Etats-Unis ont moins de droits qu'un cierge magique." "Qu'en est-il du Kenya, où les femmes enceintes ne peuvent quitter leur maison, et n'ont donc absolument aucun droit de vote", a réagi Mme Compagno. La vidéo de 29 secondes est devenue virale au Kenya et a dominé les sujets les plus discutés sur Twitter, des personnalités y dénonçant ces propos. "Cette affirmation est incorrecte, trompeuse, condescendante et devrait être retirée", a déclaré sur Twitter Pauline Njoroge, commentatrice politique. Esther Passaris, députée connue pour ses prises de positions concernant les droits des femmes, a à la fois nié que les femmes enceintes ne peuvent quitter leur maison et qu'elles ne peuvent voter. "Les femmes enceintes sont prioritaires dans les files d'attente (des bureaux de vote). Les femmes enceintes accouchent gratuitement (...) Retirez votre déclaration", a-t-elle tweeté. Le Kenya tiendra le 9 août des élections présidentielles, parlementaires et locales. Selon la loi kényane, chaque citoyen adulte peut être enregistré comme électeur et voter à chaque élection. En 2017, lors du précédent scrutin, l'AFP avait fait état du cas d'une femme qui avait débuté le travail dans une file d'attente et était revenue voter après l'accouchement.