Kenya: incidents à Nairobi après la mort d'un homme arrêté par la police durant le couvre-feu

27 août 2021 à 16h22 par AFP

AFRICA RADIO

Des incidents ont opposé jeudi forces de l'ordre et habitants d'un quartier est de la capitale kényane Nairobi, qui affirment que la police a battu à mort la nuit précédente un homme arrêté pour avoir enfreint le couvre-feu en vigueur en raison du Covid-19.

La police a indiqué qu'"une enquête sera ouverte pour établir les circonstances dans lesquelles (cet homme) est décédé". Selon des habitants, ce pilote de "boda boda" (moto-taxi) de 38 ans a été battu à mort mercredi soir après avoir été arrêté par la police pour avoir enfreint le couvre-feu nocturne instauré entre 22H00 et 04H00. Sa femme, Esther Wanjiru, a déclaré qu'il l'avait appelée peu après minuit, lui disant avoir été agressé par la police, puis qu'elle n'avait plus eu de nouvelles ensuite. Son corps a été retrouvé jeudi. Des habitants, principalement des jeunes pilotes de "boda boda", ont bloqué les routes et allumé des feux pour empêcher la police de retirer le corps. Plusieurs magasins ont été pillés et d'autres vandalisés. La police a tiré en l'air et fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule, avant que le corps ne soit finalement emporté. La victime "est bien connue dans le quartier parce qu'il est un pilote de boda boda (moto-taxi, ndlr), mais il était passager sur la moto de quelqu'un d'autre lorsqu'il a été arrêté", a déclaré Justin Ngare, qui habite non loin des lieux de l'arrestation. "Ils (lui et le chauffeur) ont été arrêtés par la police, qui a commencé à les tabasser mais le conducteur de la moto s'est enfui. Cet homme n'a pas eu de chance car il a été battu à mort", a-t-il raconté. Cet incident survient deux jours après que six policiers ont comparu devant un tribunal pour le décès en début de mois de deux frères, après avoir également été arrêtés pour avoir enfreint le couvre-feu. Le procureur a déclaré que les officiers -qui ont été suspendus de leurs fonctions- seront accusés de meurtre.