Mozambique: TotalEnergies "prendra le temps qu'il faudra" pour que la sécurité revienne

AFRICA RADIO

10 février 2022 à 10h06 par AFP

TotalEnergies entend toujours mener à bien son projet gazier géant au Mozambique mais prendra "le temps qu'il faudra" pour que la sécurité revienne dans la région, a déclaré jeudi son PDG, Patrick Pouyanné.

Le projet de gaz naturel liquéfié (GNL) dans la province à majorité musulmane du Cabo Delgado (nord-est) est au point mort depuis l'an dernier, stoppé par des attaques jihadistes. La région est en proie à des violences depuis fin 2017. "On n'a pas du tout décidé d'abandonner ce projet", a-t-il assuré à des journalistes à l'occasion d'une présentation des résultats annuels du groupe. "Mais pour pouvoir relancer le projet, nous ne le ferons que quand nous aurons la conviction qu'en gros on peut revenir mais pas pour repartir au bout de six mois, parce que là c'est la fin de l'affaire", a-t-il ajouté. "On n'ira qu'au moment où on considérera que les conditions de sécurité non seulement du site mais de la population, que la stabilité, une paix durable sont revenus au Cabo Delgado", a indiqué M. Pouyanné. "On prendra le temps qu'il faudra" pour que la sécurité revienne, a-t-il indiqué. TotalEnergies, qui comptait démarrer la production à partir de 2024, a récemment fixé un nouvel objectif pour 2026.