Appel d'ONG à ne pas "gâcher l'opportunité" d'aider le Soudan du Sud

Par La rédaction

LONDRES (AFP) - (AFP)

Une quarantaine d'organisations humanitaires non-gouvernementales, dont Oxfam et Action contre la faim, ont "exhorté" mardi "les bailleurs de fonds à ne pas gâcher l'opportunité d'améliorer la vie" des habitants du Soudan du Sud, pays nouvellement créé et très pauvre.

Le Soudan du Sud est l'un des pays "les plus pauvres au monde, avec la moitié de la population sous le seuil de pauvreté, et après des décennies de guerre brutale, il se construit à partir de rien", ont souligné trente-huit organisations dans un communiqué.

"Il est vital que les bailleurs de fonds établissent leurs priorités pour s'attaquer à la pauvreté dès le début", ont-elles ajouté.

"La guerre et la bataille pour l'indépendance sont terminées, mais le combat pour la paix et la sécurité pour tous et la bataille contre l'extrême pauvreté dans le Soudan du Sud commencent seulement", a estimé la directrice en exercice d'Oxfam pour ce pays, Mary Kudla.

"Aujourd'hui, il est plus probable qu'une adolescente de 15 ans meure en accouchant plutôt qu'elle ne termine sa scolarité, et des personnes sont encore déplacées à cause de nouvelles violences", a-t-elle souligné.

Dans un rapport intitulé "Agir comme il faut dès le début", trente-huit organisations ont appelé les donateurs "à continuer à fournir une aide d'urgence dans ce pays instable", rappelant que cette année plus de 2.600 personnes ont été tuées dans des affrontements, notamment lors de conflits inter-ethniques.

Le Soudan du Sud est devenu indépendant le 9 juillet après des décennies d'un conflit meurtrier avec Khartoum, mais ce nouveau pays est encore le théâtre de violences meurtrières.