Après Moody's, Fitch dégrade à son tour l'Afrique du Sud fragilisée par le coronavirus

Par AFP

AFRICA RADIO

L'agence Fitch a annoncé vendredi avoir dégradé la note financière de l'Afrique du Sud, en récession et fragilisée par la pandémie de coronavirus, une semaine après la même sanction de sa concurrente Moody's.

Le pays le plus industrialisé du continent est englué depuis plus d'une décennie dans une crise qui se manifeste par une croissance molle, la détérioration des finances publiques, le chômage de masse (29,1%) et, plus récemment, des pannes d'électricité à répétition.L'économie sud-africaine est retombée dans la récession au dernier trimestre de l'année dernière.Sur l'ensemble de 2019, son produit intérieur brut (PIB) n'a augmenté que de 0,2%, sa plus faible progression depuis la tempête financière mondiale de 2008.Dans un communiqué vendredi, Fitch a annoncé avoir fait passé la note du pays de BB+ à BB avec perspective négative."Cette dégradation (...) traduit le manque de politique gouvernementale en vue de stabiliser la dette, ainsi que l'impact attendu de l'épidémie de Covid-19 sur les finances publiques et la croissance", justifie l'agence.La semaine dernière, sa concurrente Moody's avait baissé la note de l'Afrique du Sud pour les mêmes raisons.Le gouvernement sud-africain tablait récemment sur une croissance de 0,9% pour l'année en cours, mais le président Cyril Ramaphosa a averti que cette prévision serait affectée par l'épidémie de Covid-19.Fitch table désormais sur un recul de 3,8% du produit intérieur brut (PIB) pour 2020 et une reprise limitée l'année suivante à +1,7%."Le gouvernement reste déterminé à minimiser l'impact du Covid-19, ainsi qu'à prendre des mesures pour améliorer la croissance et à rétablir les finances publiques", a réagi le ministre des Finances, Tito Mboweni.L'Afrique du Sud est le pays d'Afrique subsaharienne le plus touché par la pandémie de Covid-19, avec plus de 1.500 de cas et sept morts, selon le dernier bilan.pa/bed/sba