Burkina Faso: une centaine d'enfants sauvés de la traite

5 novembre 2010 à 17h31 par La rédaction

LYON (France) (AFP)

L'organisation de police Interpol a annoncé vendredi avoir sauvé au Burkina Faso plus d'une centaine d'enfants victimes de la traite, notamment comme travailleurs dans des mines d'or, lors d'une opération menée en octobre avec la police burkinabé.

Cette opération, baptisée "Cascades" et menée par plus de 100 policiers, a eu lieu du 25 au 27 octobre.

"Au cours de l'opération de trois jours, les policiers ont contrôlé les routes reliant la capitale du Burkina Faso à d'autres régions du pays et aux pays voisins et ont perquisitionné des carrières d'exploitation aurifère exploitée illégalement", précise l'organisation policière internationale, dont le siège est à Lyon (sud-ouest de la France).

L'opération a permis d'identifier et de secourir 177 enfants qui travaillaient illégalement: 74 ont été rendus à leur famille et 103 ont été pris en charge par les services sociaux.

Cette initiative du Burkina Faso a suivi l'opération "Bia", qui avait eu lieu en Côte d'Ivoire en juin 2009 et avait permis le sauvetage de 54 enfants qui travaillaient illégalement.

La traite transfrontalière des enfants reste répandue en Afrique de l'Ouest.Les enfants sont souvent employés dans le secteur informel comme domestiques, ainsi que dans les secteurs agricole et des mines.