Burkina: un magistrat élu à la tête de la Commission électorale

Par AFP

AFRICA RADIO

Le magistrat Élysé Ouédraogo a été élu jeudi soir président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) du Burkina Faso, un choix "consensuel" qui a permis de sortir d'un blocage avec l'opposition, a constaté l'AFP.

Initialement prévue le 19 juillet, l'élection du nouveau bureau de la Ceni avait été boycottée par l'opposition qui protestait contre le choix d'un autre candidat, Bonaventure Ouédraogo, jugé trop proche du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Jeudi matin, le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré a rencontré le chef de file de l'opposition Eddie Komboigo et le président de l'Alliance des partis de la majorité (APMP) Simon Compaoré pour "la mise en oeuvre d'une Ceni consensuelle"."Nous avons convenu, majorité et opposition, de tout faire pour qu'en septembre nous puissions résoudre l'ensemble des questions relatives à la Ceni afin d'y apporter la confiance et la sérénité qui doit permettre un fonctionnement efficace de cette institution", a-t-il indiqué. M. Ouédraogo, élu pour cinq ans renouvelables, succède à Newton Ahmed Barry, arrivé au terme de son unique mandat à la tête de la Ceni. Les 15 membres de la Ceni - cinq représentants la majorité, cinq de l'opposition et cinq de la société civile - ont prêté serment jeudi devant le Conseil constitutionnel, jurant notamment de travailler "en toute indépendance".Roch Marc Christian Kaboré a été réélu pour un deuxième mandat à la tête du Burkina en novembre 2020.