Casamance: 3 soldats sénégalais tués dans des affrontements avec des "rebelles"

Par La rédaction

KOLDA (Sénégal) (AFP)

Trois militaires sénégalais ont été tués, jeudi, en Casamance (sud) dans des affrontements avec des "rebelles", ce qui porte à 12 le nombre de soldats tués dans cette région en moins de trois semaines, a-t-on appris auprès d'un élu et de source militaire.

"Trois militaires ont été tués" au cours d'affrontement avec des "rebelles", membres présumés du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (indépendantiste), a indiqué à l'AFP un élu local de Bounkiling, un village de Basse-Casamance, requérant l'anonymat, dans une zone très sensible.

Une source militaire jointe à Kolda, une ville de Casamance, a confirmé l'information.

"Trois militaires ont été tués à la suite d'un accrochage avec des rebelles.Nos éléments ont été mortellement atteints", a indiqué cette source militaire, selon laquelle deux véhicules militaires ont également été brûlés par les assaillants qui avaient auparavant opéré "un braquage".

Selon la Radio futurs médias (privée), outre ces trois soldats tués, quatre ont été blessés

Ces affrontements interviennent dans un contexte de regain de tensions dans cette région en proie depuis 1982 à une rébellion armée divisée en plusieurs factions.

Mardi, deux militaires sénégalais avaient été tués au cours d'un "accrochage" avec des "éléments armés" près du village de Silinkine (47 km au nord de Ziguinchor).

Ces nouvelles pertes de l'armée sénégalaise intervenaient après la mort le 27 décembre de sept militaires dans des combats avec des rebelles.