Covid-19: le Niger réceptionne 300.000 doses de vaccins offerts par les Etats-Unis

31 juillet 2021 à 14h51 par AFP

AFRICA RADIO

Le Niger a reçu 302.400 doses de vaccins Johnson & Johnson contre le Covid-19, offerts par les Etats-Unis, quatre mois après le lancement de la vaccination qui se fait au compte-gouttes dans ce pays, a annoncé samedi le ministère de la Santé.


Les vaccins ont été acheminés à Niamey en deux livraisons de 151.200 doses chacune, dont la dernière cargaison a été réceptionnée jeudi par les autorités sanitaires nigériennes, a précisé le ministère à l'AFP.Au total, depuis le début de sa campagne de vaccination lancée le 29 mars, le Niger a reçu plus d'un million de doses de vaccins: 400.000 doses de Sinopharm offertes par la Chine, 355.000 doses d' AstraZeneca via le programme Covax destiné à fournir des vaccins aux pays à faible revenu, un don indien de 25.000 doses du même sérum, et donc 302.400 doses américaines Johnson & Johnson. Le vaccin Johnson & Johnson s'administre en une seule dose, contre deux doses pour Sinopharm et AstraZeneca.La campagne de vaccination au Niger attire peu de monde puisque seules 400.000 personnes ont reçu une première dose de vaccin et 70.000 ont eu les deux doses, selon le ministre nigérien de la Santé Illiassou Maïnassara, soit 0,3% de la population. "Ce taux est faible (...) tout ce qu'on demande, c'est que les gens sortent pour se faire vacciner", a-t-il demandé, vendredi à la radio publique.En décembre 2020 le gouvernement nigérien avait annoncé son objectif de vacciner en 2021 "47% de la population" totale du pays, estimée à plus de 20 millions de personnes. Bien que le Niger soit relativement peu touché par l'épidémie de coronavirus, avec 5.616 cas dont 195 décès selon un bilan officiel, les autorités avaient pris dès l'apparition des premiers cas en mars 2020 des mesures drastiques pour stopper sa propagation: fermeture des frontières, couvre-feu, fermeture des lieux de culte et des écoles, isolement de Niamey du reste du pays.Toutes ces mesures ont été progressivement levées, mais un état d'urgence reste en vigueur.bh/pid/els