Elections en RDC : le pouvoir annonce une manifestation samedi à Kinshasa

21 octobre 2018 à 16h01 par AFP

AFRICA RADIO

La coalition au pouvoir en République démocratique du Congo a annoncé dimanche l'organisation d'un "meeting le 27 octobre" à Kinshasa, au lendemain de la date prévue d'une manifestation de l'opposition.

Le Front commun pour le Congo (FCC) "va lancer une série d'actions de grande envergure pour sensibiliser en faveur du processus électoral. La première de ces actions à laquelle le FCC convie les Kinoises et les Kinois c'est un grand meeting populaire au stade Tata Raphaël le 27 octobre 2018" à Kinshasa, a annoncé à la presse Néhémie Mwilanya, directeur de cabinet du président Joseph Kabila. "Nous invitons tous ceux qui veulent les élections et la démocratie dans ce pays de venir participer à cette manifestation", a-t-il ajouté.Une manifestation de l'opposition est prévue la veille, selon une demande adressée au gouverneur de la ville de Kinshasa, dont la réponse n'était pas parvenue dimanche aux organisateurs.Les élections présidentielle, législatives et provinciales sont prévues le 23 décembre 2018 en RDC, après deux reports fin 2016 et fin 2017. Ces élections doivent organiser la succession du président Kabila après 18 ans à la tête d'un pays qui n'a jamais connu de transition pacifique. Vingt et un candidats concourent à l'élection présidentielle.M. Kabila, qui ne pouvait plus constitutionnellement se représenter, a finalement choisi son ex-ministre de l'Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du FCC, une coalition mise en place en juin. Samedi, le patriarche Antoine Gizenga - un ancien compagnon du tout premier Premier ministre du Congo indépendant, Patrice Emery Lumumba - a appelé ses partisans à soutenir le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary. Cet appel intervient moins de deux mois après l'exclusion définitive (le 5 septembre) de la candidature du patriarche Gizenga, âgé de 94 ans, à la présidentielle par la Cour constitutionnelle.