Emouvant hommage à l'opposant historique algérien Aït-Ahmed en Suisse

29 décembre 2015 à 15h41 par La rédaction

Genève (AFP) Près de 350 personnes ont rendu mardi un dernier et émouvant hommage à l'opposant historique algérien Hocine Aït-Ahmed à Lausanne, où il était installé depuis près de cinquante ans et où il est décédé à 89 ans mercredi.Famille, amis, artistes algériens célèbres, responsables politiques et autorités suisses ont salué, selon l'agence suisse ATS, la mémoire de cet opposant intraitable au régime d'Alger, qui a été l'un des fondateurs de l'indépendance de son pays.Né en 1926 en Kabylie, Hocine Aït-Ahmed s'était installé à Lausanne dès 1966.Il avait participé au lancement du soulèvement en novembre 1954 contre la colonisation française.Arrêté deux ans plus tard, il est libéré en 1962 à l'indépendance.En 1963, Hocine Aït-Ahmed lance le Front des Forces socialistes (FFS) et des maquis armés en Kabylie.Il est arrêté une année plus tard, condamné à mort puis gracié avant de s'évader en 1966.Il gagne alors la Suisse.En 1999, il s'était présenté à l'élection présidentielle algérienne, obtenant 3,17% des voix.La mère du chanteur kabyle Matoub Lounès, assassiné en 1998, a chanté un chant liturgique pour la veillée des morts.Idir 66 ans, un des chanteurs les plus célèbres d'Algérie, a clôturé avec sa guitare la cérémonie.Le corps de Hocine Aït-Ahmed doit être rapatrié le 31 décembre en Algérie.Il sera inhumé le lendemain dans son village natal d'Aït Yahia, avec des funérailles nationales et populaires.Un deuil de huit jours a été décrété par le président Abdelaziz Bouteflika.