Energie: le Sénégal va passer à la regazéification en mer

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Sénégal recevra sous peu un bateau-usine lui permettant de réceptionner en mer, plutôt qu'à terre, du gaz d'importation liquéfié et de le ramener à l'état gazeux pour produire de l'électricité à moindre coût financier et environnemental, a annoncé mardi une joint-venture turco-japonaise.

Karmol, entreprise conjointe du turc Karpowership et du japonais Mitsui OSK Lines, a précisé dans un communiqué prévoir de déployer "dans les prochaines semaines" près des côtes du Sénégal une unité flottante de stockage et de regazéification, pour une mise en service prévue en juin.Ces unités sont des navires pouvant recevoir du gaz naturel liquéfié transbordé d'autres navires méthaniers, et le retransformer en gaz.L'unité déployée au large du Sénégal alimentera en gaz la centrale électrique flottante que Karpowership fait fonctionner depuis août 2019 dans les eaux sénégalaises et qui, selon Karmol, fournit environ 15% de l'électricité du pays. Elle devait commencer des essais à Singapour ce mardi avant de partir début avril pour le Sénégal, où elle est attendue mi-mai.Les promoteurs de ces unités vantent le procédé pour sa mise en oeuvre beaucoup plus rapide et bon marché que la construction d'installations à terre, avec une souplesse de fonctionnement plus grande et un impact environnemental moindre.Une deuxième unité de regazéification est en cours de construction pour le Mozambique, dit Karmol.Karpowership, spécialisé dans la construction et l'offre de navires producteurs d'électricité, affirme que ses bateaux fournissent plus de la moitié de l'électricité de la Gambie, la Guinée-Bissau et la Sierra Leone, autres pays de la côte ouest-africaine.Mitsui OSK Lines est un géant du transport maritime.