Guinée: un Malien nommé président de la Commission électorale

20 octobre 2010 à 3h36 par La rédaction

CONAKRY (AFP)

 Un Malien, Siaka Toumani Sangaré, a été nommé mardi président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) de Guinée, cinq jours avant le second tour de la présidentielle prévu dimanche, selon un décret pris par le président de la transition, Sékouba Konaté.

M. Sangaré, de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), était jusqu'alors "expert assistant technique auprès de la Céni".Il est nommé pour l'organisation du second tour uniquement.

Il sera assisté de deux vice-présidents, Louncény Camara, ex-président contesté de la Commission, et de Mme Aminata Mane Camara, qui avant l'élection de Loucény Camara, avait assuré la présidence intérimaire de la Céni.

Le départ de la présidence de la Céni de Louncény Camara était exigée par l'un des deux candidats au second tour, Cellou Dalein Diallo, qui l'accusait d'être proche de son advesaire, Alpha Condé, et de ne pouvoir en conséquance assurer ses fonctions de manière impartale.

La nomination d'un étranger à la tête d'une commission nationale électorale est un fait exceptionnel qui survient après des affrontements mardi à Conakry entre des partisans de M. Diallo et les forces de l'ordre, qui ont tiré sur eux à balles réelles, faisant au moins deux morts et 29 blessés.

Elle pourrait permettre de mettre un terme aux profondes divisions qui minent la Céni depuis des mois et d'organiser le second tour dimanche comme prévu, soit près de quatre mois après le premier tour du 27 juin.

Cellou Dalein Diallo était alors arrivé en tête avec 43% des voix contre 18% à Alpha Condé.