Hommage à l'Aéropostale: un antique Bréguet va refaire la ligne mythique

17 septembre 2010 à 14h12 par La rédaction

TOULOUSE (AFP)

La réplique d'un antique biplan Bréguet et sept avions de tourisme s'élanceront samedi sur la route suivie par les pionniers de la mythique Aéropostale entre Toulouse et Saint-Louis du Sénégal, ont indiqué les organisateurs vendredi.

Les équipages referont le parcours imaginé en 1918 par Pierre-Georges Latécoère, l'industriel qui fit le pari du service postal aérien après la Première Guerre mondiale et ouvrit ainsi la première ligne commerciale régulière au monde.

La course constituera pour les sept avions de tourisme le 28e rallye Toulouse-Saint-Louis du Sénégal, aller-retour, avec une dizaine d'étapes entre autres à Alicante, Tarfaya (l'ancien Cap Juby), ou Nouadhibou (Port-Etienne).

Les concurrents, dont un équipage féminin, seront jugés sur des épreuves telles que la consommation d'essence, des atterrissages de précision...à leur retour à Toulouse le 1er octobre, a indiqué à l'AFP le directeur du rallye, Jean-Jacques Galy.

Le Bréguet XIV suivra le même itinéraire.Il sera hors compétition.Mais c'est bien ce biplan légendaire de la guerre 14-18, construit par Latécoère à quelque 8.200 exemplaires et vendu à une quinzaine de pays dont les Etats-Unis, qui sera le clou du rallye.

Cet appareil a été construit ces dernières années à Toulouse à partir de plans et avec des pièces usinées dans la région Midi-Pyrénées, a précisé Eugène Bellet, président d'Air Aventures, l'organisateur du rallye.

Le Bréguet XIV, a-t-il expliqué, a ouvert le 1er septembre 1919 la ligne vers l'Afrique, avec Didier Daurat aux commandes.Il a ensuite été utilisé pour explorer l'extension de l'Aéropostale vers l'Amérique du Sud et a eu comme pilotes Saint-Exupéry, Mermoz, Guillaumet...

Il reste seulement deux exemplaires anciens de ce qui fut aussi un bombardier, aux musées de l'aéronautique du Bourget, près de Paris, et d'Helsinki.

Il s'agit d'un appareil difficile à piloter, "très physique car il faut le tenir en permanence", a noté M. Bellet.C'est lui qui sera aux commandes lors du décollage de l'aéroport Toulouse-Lasbordes samedi alors que passera dans le ciel la Patrouille de France.