Ibrahim Bohari : "Les joueurs africains ont peur"

20 mars 2011 à 9h24 par La rédaction

Rencontre avec l'ex-attaquant centrafricain, Ibrahim Bohari, 36ans, lors d'une table ronde organisée au Parlement européen le 9 mars dernier, sur le thème de "la traite des jeunes footballeurs africains". L'histoire d'un ancien joueur tristement exploité en Europe et en Turquie, lors de son départ de la République centrafricaine. Cette triste réalité pourrait aujourd'hui concerner plusieurs centaines de joueurs africains. Pour Afrik-foot, Ibrahim Bohari lève le tabou et se confie sur son parcours.

Afrik-foot : Ibrahim, à quel âge avez-vous commencé le football ? Ibrahim Bohari : Je joue depuis l'âge de 6 ans. Mon premier club était AS Tempête MOCAF de Bangui, en République centrafricaine. J'ai effectué toute mes catégories d'âges là-bas. Comment avez-vous été repéré et à quel moment êtes-vous arrivé en Europe ? Je suis arrivé en Belgique après un match de Ligue des Champions africaine qui opposait l'AS tempête MOCAF contre le club oranais, le MCO, Mouloudia Club d'Oran. J'ai été repéré par un manager belge qui m'a fait venir à Mouscron, en deuxième division belge. Il m'a proposé un contrat professionnel pour jouer au club de (...)

> Lire la suite