JDA du jeudi 19 Juillet 2012

Par La rédaction

TUNISIE : Avec ENNHADA qui veut « établir un Etat civil inspiré par les valeurs musulmanes et les acquis humains », le président Moncef MARZOUKI trouvera-t-il sa place ? Le succès du parti islamiste ENNHADA signe-t-il l'échec de la révolution tunisienne ? « La révolution tunisienne » de janvier 2011, évènement fondateur du « printemps arabe » est-elle véritablement et durablement établie ? Moncef MARZOUKI trouvera-t-il sa place dans cette Tunisie qui change ? Quel bilan du voyage de MARZOUKI en France ?POUR EN PARLER :Pierre VERMEREN, Professeur d'histoire du Maghreb contemporain à l'Université Paris 1Samira MADAHOUI, journaliste indépendante, correspondante d'AFRICA N°1 à TunisUne année après le lancement de la révolution tunisienne, peut-on dire que cette révolution a donné satisfaction à toutes les couches de la population ?