L'ONU prolonge jusqu'au 15 novembre sa mission de paix à Abiyé, faute d'accord entre Soudanais

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé mardi à l'unanimité, selon des diplomates, une résolution prolongeant jusqu'au 15 novembre sa mission de paix à Abiyé, faute d'avoir pu obtenir un accord entre le Soudan et le Soudan du Sud sur cette région frontalière et pétrolière disputée qui aurait permis de clôturer l'opération.

Rédigé par les Etats-Unis, le texte prévoit le maintien à leur niveau actuel des militaires et policiers participant à la mission de paix Fisnua, soit environ 4.000 Casques bleus, surtout fournis par l'Ethiopie.Dans sa résolution, le Conseil de sécurité "réitère que la zone d'Abiyé devra être démilitarisée de toutes forces et éléments armés des communautés locales, à l'exception des unités de la Fisnua et de la police locale d'Abiyé". Il "exhorte les gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud et les communautés locales à prendre toutes les mesures nécessaires pour s'assurer qu'Abiyé est effectivement démilitarisée".Le Conseil demande au secrétaire général de fournir avant fin septembre une "étude stratégique" sur la mission de paix et de fournir des "recommandations pour sa reconfiguration et une stratégie de sortie viable" de la région d'Abiyé.Début avril, alors qu'il était chargé d'établir des options sur une fin de mission, Antonio Guterres avait conclu qu'elle ne pouvait passer que par un accord entre Soudan et Soudan du Sud sur le statut final de la région.La Force intérimaire des Nations unies est établie à Abiyé depuis 2011.