L'UE condamne les violence en Côte d'Ivoire et s'inquiète pour la présidentielle

Par AFP

AFRICA RADIO

L'Union européenne a condamné vendredi les violences en Côte d'Ivoire et s'est dite "inquiète" de l'incertitude pour l'élection présidentielle du 31 octobre.

"A quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, l'Union européenne déplore les graves violences de ces derniers jours et exprime son inquiétude devant le manque de consensus entourant le processus électoral", a souligné le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.L'opposition ivoirienne a rejeté jeudi les concessions proposées par le pouvoir sur une réforme de la commission électorale pour mettre fin à son boycott de l'élection et des affrontements inter-communautaires ont fait au moins onze morts à Dabou, à 50 km à l'ouest d'Abidjan."L'UE appelle une nouvelle fois les acteurs politiques à accélérer le dialogue sur les points de désaccord, et incite les différentes formations politiques et militantes à rejeter explicitement tout recours à la violence et à la menace", a insisté Josep Borrell.L'Union européenne est préoccupée par les tentatives d'empêcher les citoyens de pouvoir exercer leurs droit de vote et demande aux institutions chargées des élections de "tout mettre en oeuvre pour la tenue d'un scrutin transparent et crédible, dont les résultats seront le reflet du vote des Ivoiriens".