L'Unesco veut que l'Egypte renforce le gardiennage des sites archéologiques

29 mars 2011 à 12h35 par La rédaction

PARIS (AFP)

"L'Unesco va faire une demande officielle au gouvernement égyptien pour qu'il renforce le gardiennage des sites par des gens armés", a déclaré M. Manhart qui a passé quatre jours sur le terrain la semaine dernière avec des experts de l'Icom (Conseil interministériel des musées).

"La situation du patrimoine égyptien n'est pas aussi dramatique que ce que les médias ont pu dire", a assuré M. Manhart.

Les vols ne semblent pas être le fait "de bandes organisées", selon lui.Les voleurs agissent plutôt "en dilettantes" et vont "là où c'est facile", a ajouté M. Manhart.

Le chef de la section musées de l'agence de l'ONU pour la science, la culture et l'éducation a rencontré les nouveaux responsables égyptiens en charge de la culture.Actuellement, le Conseil suprême des antiquités égyptiennes, longtemps mené par Zahi Hawass, est dirigé par un chef par interim.

Zahi Hawass, nommé brièvement ministre des Antiquités égyptiennes, a dû quitter son poste début mars.

A ce jour, 37 objets volés au Musée égyptien du Caire au moment du soulèvement populaire sont toujours manquants.

A Saqqarah, une grande partie des objets sont en sécurité dans deux grandes réserves mais "des objets mineurs ont été dérobés dans des réserves de missions archéologiques", selon M. Manhart.Et les villageois ont construit un cimetière sur la zone archéologique, indique-t-il en soulignant qu'il va falloir "remédier à cela".

A Guizeh, "c'est moins bien", a-t-il dit.Une grande réserve n'a pas été attaquée mais "plusieurs réserves ont été pillées et les autorités peinent à dire ce qui manque", selon M. Manhart.

A Louxor, "une bande armée d'une quinzaine de personnes ont pillé des réserves" et "cela semble assez sérieux", selon lui.