Le chef de l'ONU plaide pour plus d'aide au Mozambique victime des cyclones

Par AFP

AFRICA RADIO

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a exhorté jeudi lors d'une visite à Maputo la communauté internationale à nettement accroître son aide au Mozambique, frappé par deux cyclones meurtriers successifs en début d'année.

Lors d'une conférence organisée il y a un mois, les donateurs internationaux s'étaient engagés à verser 1,2 milliard de dollars pour soutenir les travaux de reconstruction du pays après le passage d'Idai et Kenneth sur ses côtes.Les Nations unies avaient alors estimé qu'un total de 3,2 milliards de dollars étaient nécessaires pour y parvenir."Les fonds mobilisés jusque-là pour l'urgence et la reconstruction ne sont pas suffisants", a déclaré M. Guterres lors d'une conférence de presse avec son hôte, le président mozambicain Filipe Nyusi."La communauté internationale doit continuer à soutenir le Mozambique et, surtout, débourser rapidement les fonds promis", a-t-il insisté.Les cyclones Idai et Kenneth ont balayé la ville de Beira (centre) en mars puis la province du Cabo Delgado (nord), à la frontière avec la Tanzanie, fin avril. Ils ont fait près de 700 morts et des centaines de personnes se sont retrouvées sans-abri.Ces deux tempêtes "sont la conséquence du réchauffement climatique dans un pays qui n'en est en rien responsable", a insisté le patron des Nations unies, "la communauté internationale a le devoir moral de (lui) venir en aide".M. Guterres doit se rendre vendredi dans la ville de Beira dévastée pour y rencontrer réfugiés et autorités locales.