Le Royaume-Uni sanctionne la milice libyenne Kaniyat

Par AFP

AFRICA RADIO

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi des sanctions contre la milice libyenne Kaniyat et ses dirigeants, accusés de violations graves des droits humains à Tarhouna, une ville proche de Tripoli où des charniers ont été découverts.

"Le Royaume-Uni a imposé aujourd'hui un gel des avoirs et une interdiction de voyager à la milice et ses deux dirigeants", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, sur Twitter. "La milice libyenne Kaniyat a fait régner la terreur pendant cinq ans jusqu'en 2020, torturant et tuant des gens innocents", a-t-il ajouté. Mohamed al-Kani et sa milice Kaniyat avaient pris en 2015 le contrôle de la ville, à 80 km au sud-est de Tripoli, et fait allégeance au maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'Est libyen et rival du gouvernement d'union nationale (GNA). Après la reprise de Tarhouna par les forces loyales au GNA en juin 2020, plusieurs charniers y avaient été découverts. Plus d'une centaine de dépouilles ont été retrouvées.La milice Kaniyat avait déjà été sanctionnée en novembre dernier par les Etats-Unis. La Libye est plongée dans les violences depuis le soulèvement appuyé par l'Otan qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi en 2011, avec une myriade de milices se disputant des territoires sur lesquels les autorités civiles peinent à s'imposer.mpa/gmo/sg