Législatives en Mauritanie: deux importants partis d'opposition pour un report

17 août 2011 à 11h03 par La rédaction

NOUAKCHOTT (AFP) - (AFP)

Deux des principaux partis de l'opposition mauritanienne ont demandé au gouvernement un report des élections législatives et municipales prévues le 16 octobre, ont annoncé mercredi leurs responsables.

"Nous avons rencontré le Premier ministre (Moulaye Ould Mohamed Laghdaf) et nous avons demandé le report des prochaines échéances électorales et l'ouverture des médias (à) tous les acteurs politiques", a déclaré à la presse Beijel Ould Houmeid, président du parti Al-Wiam.

"Nous attendons la réponse du gouvernement sur ces deux sujets pour en informer la COD et en conséquence décider de la conduite à tenir", a poursuivi M. Ould Houmeid, qui s'exprimait également au nom de l'Alliance populaire progressiste (APP), formation du président de l'Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir.

Al-Wiam et l'APP, qui sont représentés à l'Assemblée nationale, sont parmi les principaux partis de la Coordination de l'opposition démocratique (COD).

Un responsable de la COD, Moustapha Ould Bedredine, avait déclaré le 7 août dernier que l'opposition mauritanienne ne demandait pas un report des législatives et municipales d'octobre mais exigeait qu'elles soient transparentes.

M. Bedredine s'exprimait en réaction à une déclaration du président Mouhamed Ould Abdel Aziz qui avait déclaré la veille être prêt à dialoguer avec l'opposition "sur toutes les questions", soulignant la possibilité de "reporter les élections législatives et municipales" si "telle était la volonté des participants au dialogue" entre le pouvoir et les opposants.

La COD n'est pas encore parvenue à adopter une position commune sur le dialogue avec le pouvoir à cause de divergences sur la procédure devant y mener.