Liberia: Hillary Clinton à Monrovia pour l'investiture de Mme Sirleaf

Par La rédaction

MONROVIA (AFP) - (AFP)

 La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est arrivée lundi matin à Monrovia où elle doit assister à l'investiture de la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf.

Outre Mme Clinton, une trentaine de chefs d'Etat ont été annoncés à l'investiture de Mme Sirleaf, prix Nobel de la paix 2011, réélue le 8 novembre pour un nouveau mandat de six ans, dont la victoire vient d'être reconnue par son principal adversaire, Winston Tubman, qui l'avait jusqu'alors contestée.

Mme Sirleaf, 73 ans, qui a récemment confié rêver de voir un jour une femme occuper la Maison Blanche, a été reconduite à la tête du Liberia après être devenue en 2005 la première présidente élue d'Afrique.

Le principal parti d'opposition au Liberia, le Congrès pour le changement démocratique (CDC) de M. Tubman, qui contestait la réélection d'Ellen Johnson Sirleaf, l'a finalement reconnue dimanche.M. Tubman a annoncé qu'il assisterait à la cérémonie d'investiture.

Selon un haut responsable de l'administration américaine, Mme Johnson Sirleaf "a fait un travail remarquable de reconstruction de son pays", ravagé par 14 ans de guerres civiles qui ont pris fin en 2003 et ont fait quelque 250.000 morts.

Rappelant qu'elle était "la seule femme présidente d'Afrique", il a ajouté que la présence d'Hillary Clinton à l'investiture était "une occasion pour les Etats-Unis d'exprimer leur appréciation pour le formidable travail qu'elle a fait, reconnaître le succès de sa récente élection et la féliciter pour son prix Nobel".

 La secrétaire d'Etat américaine devait rencontrer Mme Johnson Sirleaf en tête à tête avant la cérémonie d'investiture prévue en fin de matinée.

Mme Clinton doit ensuite se rendre en Côte d'Ivoire, sa première visite dans ce pays depuis la fin de la crise post-électorale qui, de décembre 2010 à avril 2011, a fait quelque 3.000 morts.

Elle s'entretiendra mardi avec le président ivoirien Alassane Ouattara afin de montrer le "soutien" américain "à la réconciliation nationale", selon la diplomatie américaine.

Hillary Clinton se rendra ensuite au Togo, pour la première visite d'un secrétaire d'Etat américain dans l'histoire du pays.

Elle y rencontrera le président Faure Gnassingbé.Le Togo a été élu l'an passé membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU et la secrétaire d'Etat pourrait chercher à obtenir son appui sur les dossiers iranien et syrien.

Mme Clinton clôturera sa tournée éclair en Afrique de l'Ouest en terminant la journée de mardi par une visite au Cap Vert, où elle s'entretiendra avec le Premier ministre Jose Maria Neves sur des questions de coopération régionale concernant notamment la lutte contre le trafic de drogue.