Mandela incertain pour la finale du Mondial, sa famille dénonce la "pression"

11 juillet 2010 à 11h27 par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP)

La présence de Nelson Mandela à la finale du Mondial-2010 de football restait incertaine dimanche midi, selon son petit-fils qui a appelé la Fifa à arrêter de mettre la "pression" sur le premier président noir d'Afrique du Sud.

"Je ne sais pas" s'il assistera à la finale entre les Pays-Bas et l'Espagne dimanche à 20H30 (18H30 GMT) au stade de Soccer City à Johannesburg, a déclaré à l'AFP Nkosi Zwelivelile Mandela, qui s'exprimait au nom de la famille du prix Nobel de la paix.

"Il revient à la famille et à lui-même de prendre cette décision", a-t-il précisé, ajoutant que son grand-père était trop âgé pour rester au stade le soir."Il se couche en général vers 19h30, 20h30", a-t-il souligné.

"Mon grand-père est toujours en deuil", a-t-il également rappelé."Nous devrions le laisser faire son deuil", qui devrait durer trois ou quatre mois.

L'îcone de la lutte anti-apartheid avait prévu d'assister à la cérémonie d'ouverture du Mondial le 11 juin, mais il y avait renoncé après le décès de son arrière-petite-fille Zenani Mandela, âgée de 13 ans, la nuit précédente dans un accident de la route.

"La Fédération internationale de football (Fifa) doit prendre cela en considération et arrêter de mettre la pression (...) pour qu'il soit présent à la finale", a ajouté Nkosi Zwelivelile Mandela.

Le président de la Fifa Sepp Blatter a déclaré jeudi espérer voir le héros de la lutte anti-apartheid à la finale et remettre le trophée."Cela a créé une attente", a regretté le petit-fils de Nelson Mandela.

M. Mandela, qui fêtera ses 92 ans le 18 juillet, semble de plus en plus affaibli par l'âge et n'apparaît quasiment plus en public.Il a toutefois reçu le 3 juillet des membres de l'équipe du Ghana, seule équipe africaine à franchir le premier tour, au lendemain de son élimination par l'Uruguay aux tirs au but en quart de finale.