Mandela: "Le monde est en deuil" dit Hollande en ouvrant le sommet franco-africain

6 décembre 2013 à 14h31 par La rédaction

Paris (AFP)

François Hollande a estimé vendredi que le monde était "en deuil" lors d'un hommage solennel à Nelson Mandela rendu à l'ouverture du sommet franco-africain à Paris, affirmant que c'est l'ancien président sud-africain qui présidera symboliquement l'ensemble des travaux.

"Le monde est en deuil (...).Aujourd'hui, c'est Nelson Mandela qui aura présidé les travaux de ce sommet", a lancé le président français dans un discours prononcé à côté d'une photo en pied de Nelson Mandela, le poing levé et le visage souriant.

"L'Afrique est réunie ici à Paris dans un sommet sur la paix et la sécurité au lendemain de la mort" de Nelson Mandela, "c'est un symbole et en même temps une exigence de responsabilité", a-t-il ajouté.

Ce sommet, qui se tient jusqu'à samedi, est axé sur la sécurité, au moment même où la France s'engage militairement en Afrique pour la deuxième fois en moins d'un an, avec l'opération "Sangaris" en Centrafrique.

"Mandela est un exemple de résistance face à l'oppression, un exemple de pardon face aux haines, un exemple d'intelligence face aux épreuves" (...), a-t-il poursuivi, jugeant que "s'il est devenu un héros à l'échelle de la planète, c'est parce qu'il était profondément humain, profondément bon".

"La France retient le message d'espoir pour tous les peuples du monde.Ce message, il nous oblige et la France fera, à sa place, tout ce qu'il faut pour en être digne", a-t-il encore dit.

"La France rend hommage à la mémoire de Nelson Mandela, la France partage le chagrin" du peuple sud-africain et elle "exprime sa solidarité à l'ensemble des Africains", a poursuivi M. Hollande."Elle retient en cet instant le message d'espoir" de l'ex-président "pour tous les peuples du monde".