Mozambique: sommet des dirigeants d'Afrique australe sur la menace jihadiste

Par AFP

AFRICA RADIO

Les représentants des pays d'Afrique australe se réuniront jeudi à Maputo lors d'un sommet extraordinaire pour discuter des violences dans le nord du Mozambique, en proie à des attaques jihadistes depuis fin 2017, a indiqué mercredi la présidence sud-africaine.

Outre l'Afrique du sud, le Mozambique, le Malawi, la Tanzanie, le Botswana et le Zimbabwe seront présents au sommet extraordinaire de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) à Maputo. Les dirigeants doivent notamment discuter de l'éventuel déploiement de 3.000 hommes. Le Portugal et les Etats-Unis ont déjà envoyé des militaires au Mozambique pour des missions de formation.Des groupes connus localement sous le nom d'"Al-Shabab" ("les jeunes" en arabe) sèment la terreur depuis plus de trois ans dans la province pauvre et à majorité musulmane du Cabo Delgado, proche de la Tanzanie. Pratiquant une violence spectaculaire, incendiant les villages et décapitant des hommes, leurs attaques sont montées en puissance depuis un an. Le 24 mars, une attaque surprise d'ampleur contre la ville portuaire de Palma, située à seulement quelque kilomètres d'un méga projet gazier, a fait des dizaines de morts. Les violences dans cette région stratégique car riche en gaz naturel, ont déjà tué 2.800 personnes et en ont forcé 700.000 à fuir, selon les ONG et l'ONU.