Niger : don américain d'équipements militaires et de blindés pour la lutte antijihadiste

10 décembre 2019 à 16h07 par AFP

AFRICA RADIO

Les Etats-Unis vont donner au Niger des équipements militaires et 60 véhicules blindés, d'un coût total de 21 millions de dollars, pour la force antijihadiste du G5-Sahel, a appris mardi l'AFP de source diplomatique américaine.

Treize véhicules blindés Mamba, 86 systèmes radios et quatre containers blindés ont déjà été remis la semaine passée au ministère nigérien de la Défense, selon un communiqué de l'ambassadeur des Etats-Unis, Eric Whitaker, transmis à l'AFP. Les 47 autres véhicules "blindés tactiques", des pièces de rechange et des équipements de protection individuelle seront bientôt acheminés au Niger. Ces équipements sont destinés aux militaires nigériens engagés dans les opérations de la force antijihadiste du G5-Sahel (Niger, Tchad, Mali, Burkina Faso et Mauritanie), précise l'ambassade.Les Etats-Unis vont par ailleurs fournir au Niger un avion de transport militaire Hercules C-130 en février 2020. Ils ont déjà fourni plus de 14 millions de dollars en formations de pilotes, d'équipages, de mécaniciens et en pièces détachées. Washington avait déjà offert en 2015 au Niger deux avions de type Cessna C-208 pour surveiller son vaste territoire, ainsi que des véhicules blindés de transport de troupes et des petits bateaux à moteur. Le Niger a également début 2019 reçu un bâtiment abritant un centre de communication et de transmissions militaires pour aider ce pays à lutter contre les groupes islamistes, notamment Boko Haram. Washington a accru ces dernières années sa présence militaire au Niger, qui lui a permis de construire une importante base de drones à Agadez (nord) dont le coût est estimé à une centaine de millions de dollars et qui donne aux Etats-Unis une plate-forme de surveillance de premier plan au Sahel.En 2015, le Niger et les Etats-Unis avaient signé un accord militaire sur "la sécurité et la bonne gouvernance", selon lequel les deux pays s'engageaient "à travailler ensemble sur la lutte contre le terrorisme". Le Niger, pays sahélien pauvre, fait face à des groupes jihadistes à ses frontières malienne et libyenne au nord et à Boko Haram à sa frontière nigériane au sud-est. Le 4 octobre 2018, quatre soldats américains et cinq militaires nigériens avaient été tués dans une embuscade à Tongo Tongo, un village proche du Mali.