Nouvelle attaque jihadiste d'envergure dans le nord du Mozambique

Par AFP

AFRICA RADIO

Le groupe islamiste qui sème la terreur depuis deux ans et demi dans l'extrême-nord du Mozambique a mené jeudi une nouvelle opération d'envergure en attaquant la ville de Macomia, causant de nombreux dégâts, a-t-on appris de source policière.

Les jihadistes ont envahi dans la nuit de mercredi à jeudi la ville, qui compte plusieurs milliers d'habitants, et contraint à la fuite la population et des forces de sécurité, a précisé sous couvert d'anonymat à l'AFP un policier stationné sur place.Des renforts issus de compagnies militaires privées, équipés d'hélicoptères, sont intervenus quelques heures plus tard et ont repris le contrôle de la ville, a ajouté la même source.Des bâtiments publics de Macomia ont été détruits et le réseau téléphonique local coupé, selon les rares informations collectées par ce policier, qui a fui la ville.Depuis octobre 2017, des groupes islamistes désignés sous le nom d'"Al-Shabab" (les jeunes, en langue arabe) opèrent dans la province du Cabo Delgado, frontalière de la Tanzanie et riche en gisements gaziers sous-marins.Ces dernières semaines, ils ont occupé brièvement plusieurs villes de la région. Les violences dans le Cabo Delgado depuis fin 2017 ont fait plus de 1.100 morts, dont 700 civils, a recensé l'ONG Armed Conflict Location and Event Data Project (Acled). Elles ont provoqué le déplacement d'au moins 150.000 personnes, selon les autorités.Depuis plusieurs mois, le groupe Etat islamique (EI) revendique la plupart de ces opérations.L'armée et la police mozambicaines se sont jusque-là montrées incapables de ramener l'ordre, malgré la multiplication récente de leurs opérations conduites avec le soutien de compagnies militaires privées.La semaine dernière, le Mozambique a officiellement appelé ses voisins d'Afrique australe à lui venir en aide.